picto trouvez votre agence Destia
Trouvez une agence

près de chez vous

picto rappel Destia
Etre rappelé ?

dès que possible

picto devis Destia
Besoin d'un devis ?

pour évaluer vos besoins

picto contactez Destia
Contactez-nous au 04 57 93 92 89

du lundi au vendredi (de 7h30 à 20h30)

logo Destia, Destiné à votre Autonomie

Jezabel, intervenante référente au sein de Qualiti Services (réseau Destia) : « Ma mission au quotidien c’est de faire le lien entre les bénéficiaires, les intervenants et l’agence »

echo $intro_img_alt;
23 janvier 2019

Je travaille au sein de Qualiti Services (réseau Destia) à Aurillac depuis 2010.

Auparavant, j’ai exercé successivement les métiers de femme de ménage et agent de services hospitaliers en Haute-Savoie. Mes tâches consistaient principalement à entretenir les locaux.

Pour des raisons familiales, j’ai déménagé à Aurillac en 2010. Ce déménagement a été l’occasion de changer de métier. Le maintien à domicile m’intéressait particulièrement à la suite de mon expérience en milieu hospitalier. La relation avec les publics fragiles me plaisait beaucoup. Toutefois, j’aspirais apporter mon aide à domicile car je ne pouvais pas vraiment tisser de lien de proximité avec les patients en tant qu’agent de services hospitaliers.

J’ai donc passé une formation d’auxiliaire de vie au sein de la Maison familiale et rurale (MFR). Sortie diplômée, j’ai directement postulé chez Qualiti Services. La jeunesse et le dynamisme des responsables de cette toute nouvelle agence m’avaient totalement séduits.

De 2010 à 2018, je suis intervenue au sein de l’enseigne en tant qu’auxiliaire de vie auprès des personnes âgées ou/et en situation de handicap. Grâce à la qualité de mon travail et à ma bienveillance, les responsables m’ont proposé il y a quelques mois d’endosser le rôle de référente. De nature curieuse et engagée, j’ai tout de suite accepté ce poste en passant une formation de tutorat à la Chambre de Commerce et d’Industrie d’Aurillac.

Aujourd’hui, ma mission au quotidien c’est de faire le lien entre les bénéficiaires, les intervenants et l’agence pour assurer partout la meilleure qualité de service. J’ai pris goût à transmettre la manière d’exercer mon métier, les bonnes pratiques, les bons gestes, les bons comportements …

Concrètement, je me rends chez les nouveaux bénéficiaires pour établir un planning en fonction de leurs souhaits et je choisis l’intervenante en fonction du profil désiré. Il y a un vrai enjeu d’adaptation sur l’accompagnement. Pour y répondre, je réalise aussi régulièrement des visites chez les bénéficiaires pour établir un contrôle qualité. Cela consiste à vérifier si la charte des bonnes pratiques du réseau Destia est bien respectée : une tenue correcte, une bonne relation avec le client, se déchausser au domicile du bénéficiaire, les effets personnels qui restent dans le sac, etc.

Parallèlement, je reçois régulièrement les intervenantes pour réaliser un suivi de leur travail auprès des bénéficiaires. Je les écoute si elles ont des remarques à faire remonter. Par exemple : l’état de santé d’un bénéficiaire se détériore et que la mission doit être réajustée.

Dès qu’une nouvelle intervenante est recrutée, je lui fais prendre connaissance de la charte pour qu’elle puisse la mettre en pratique. J’assiste d’ailleurs aux entretiens de recrutement et je suis en charge de la relation avec les centres de formation qui nous envoient des stagiaires que je recrute par la suite. Je me rends également dans les lycées pour faire connaître notre métier, trop méconnu.

Enfin, je suis en relation avec les organismes de tutelle et les familles. Nous les appelons régulièrement et nous leur envoyons les plannings. Je propose également des rendez-vous au sujet du maintien à domicile de leur proche.

J’essaye vraiment d’axer mon métier sur la communication et le relationnel. Pour exercer dans le maintien à domicile, il faut être humain et s’intéresser à autrui. Ces qualités sont essentielles pour les auxiliaires de vies et les référentes.

L’anecdote de Jezabel

En tant qu’auxiliaire de vie, j’ai eu la charge d’un accompagnement qui a duré plus de deux ans auprès d’un jeune homme handicapé de 24 ans.

A l’âge de 18 ans, il se plaignait de maux de ventre et son médecin attribuait cela à du stress. Mal pris en charge, il a subi une crise cardiaque qui a nécessité une greffe de cœur. L’opération réussie, un deuxième accident s’est malheureusement produit au cours de sa rééducation : un traumatisme crânien à la suite d’une mauvaise chute.

Face à ces deux négligences, ses parents étaient en rupture de confiance totale avec le milieu médical. Le jeune homme restait à son domicile et n’avait pas d’activité et de relation avec l’extérieur.

Pendant les deux années que j’ai passé à ses côtés, il a fait beaucoup de progrès et gagné en autonomie. Suivi par un ergothérapeute, il s’est remis à marcher et se rend aujourd’hui deux fois par semaine dans une maison d’accompagnement spécialisée. J’ai même réussi à tisser un lien de confiance avec les parents qui étaient devenus très prudents par rapport aux aidants.

Votre devis

Contact Destia

Photo opératrice téléphonique Destia
RAPPEL GRATUIT

Le n° recueilli est nécessaire pour répondre à votre demande de rappel. Consultez notre Politique de protection des données.
Copyright 2018 © by PSMentions légalesConditions générales d’utilisation